Où vendre des pièces en or ?

La vente d’or est une solution qui est de plus en plus envisagée par les particuliers pour obtenir rapidement des liquidités. Votre situation actuelle vous oblige à vous séparer de vos bijoux, pièces de monnaie ou barres d’or ? Dans ce cas, notez qu’il est tout à fait possible d’envisager une transaction dans un bureau de commerce de l’or. Une estimation de vos articles est faite pour vous offrir un prix de revente. Mais quels documents sont donc essentiels pour vendre ce noble métal jaune  ? On verra à ce sujet maintenant.

Votre ID : Essentiel pour vendre de l’or

Tout d’abord, sachez que vous devez avoir l’âge légal pour vendre de l’or. De plus, votre carte d’identité (ou passeport) est essentielle pour envisager une transaction dans un bureau de rachat. Cela doit être dans votre nom et valide. En effet, il n’est pas possible de revendre de l’or pour le compte d’un tiers. Pour certifier la revente, votre pièce d’identité sera photocopiée par l’établissement qui organise le rachat. Sans eux, il est impossible d’effectuer la transaction.

A lire aussi : Comment aller sur le Dark web avec Tor ?

Le certificat d’authenticité est-il requis pour la vente de l’or ?

Lors de l’achat de pièces en or, de barres ou de bijoux, le vendeur vous fournira un certificat d’authenticité . Ce document témoigne de la pureté du métal, ainsi que de son poids, de son origine, de la date de fabrication, ainsi que du nom du fabricant. Ce document contient également les propriétés complètes de l’objet, ainsi que son prix.

Vous voulez vendre vos objets en or ? Dans ce cas, le certificat d’authenticité est un atout incontestable. En fait, il vous permet de témoigner de la qualité de votre propriété, ainsi que de sa valeur. Veuillez noter Toutefois, que ce document n’est ni indispensable ni obligatoire . En fait, tous les vendeurs ne peuvent pas le présenter devant un bureau de rachat. C’est particulièrement le cas si les pièces, les bijoux ou les lingots ont été achetés dans le cadre d’une succession.

A voir aussi : Comment calculer les 20% ?

Dans tous les cas, les spécialistes du rachat d’or, avec ou sans certificat d’authenticité, réalisent une expertise de la propriétépour vous fournir un devis basé sur la qualité de la propriété, ses caractéristiques, son état, mais aussi le prix du métal jaune. En conséquence, ce document n’est pas indispensable, bien au contraire. Il convient également de noter que les coups à l’objet, son poids, ainsi que son titre (qui peut être vérifié avec un spectromètre à fluorescence X) sont toutes des caractéristiques qui permettent l’établissement d’un taux de remboursement .

Le contrat de pré-vente : substantiellement avant une transaction

La loi Hamon, qui vise à protéger les consommateurs, exige que les bureaux de rachat accordent un contrat de prévente à quiconque veut se débarrasser de leurs objets en or. Ce document inclut, entre autres, les caractéristiques et le prix de vente détaillé. Notez également qu’après avoir accepté la transaction, il est possible de retirer. La période de révocation est de 48 heures. Dans ce cas, un formulaire d’annulation doit être dûment rempli et mis à la disposition de l’acheteur afin de récupérer votre bien. Ce dernier est alors obligé de retourner votre objet.