Quelle sont les Taxe sur une voiture d’occasion ?

Ce n’est pas une balle : avoir une voiture peut être cher, très cher.

****-0Lorsque vous essayez de calculer le coût de notre voiture, nous oublions souvent certains coûts. Si nous voulons avoir une idée précise de ce que notre voiture nous coûte vraiment, nous devons prendre en compte tous les coûts qui y sont associés : carburant, entretien, stationnement… mais aussi, et surtout, taxes .

En Europe, la France est le deuxième pays le plus imposé dans le secteur automobile, avec un bénéfice annuel de près de 84 milliards d’euros, généré par les taxes sur les véhicules à moteur.

A lire aussi : Comment restaurer un vieux vélo rouillé ?

Entre malus écologique, frais administratifs et carburant, nous décrirons en détail les différentes taxes existantes et le calcul de leurs coûts.

A découvrir également : Où mettre la vignette d'assurance sur une voiture ?

1 — Taxe Malus écologique sur les véhicules nuisibles à l’environnement

Véhicules neufs

Un véritable casse-tête administratif, l’échelle de bonus/malus écologique évolue chaque année. Cette taxe de lutte contre le réchauffement climatique pénalise les véhicules les plus polluants. Il s’applique lorsque le nouveau véhicule est immatriculé si ses émissions polluantes dépassent 138 g CO²/km : conformément au cycle d’homologation WLTP. Le niveau de cette taxe commence à 50€ et augmente rapidement en fonction des émissions du véhicule.

Échelle Malus écologique 2020 Cycle WLTP

Véhicules d’occasion :

Dans le cas des véhicules d’occasion, la taxe est différente, puisqu’elle est calculée en fonction de la capacité de direction du véhicule en CV. L’échelle est la suivante :

  • Puissance inférieure ou égale à 9 ch : 0€
  • Puissance entre 10 et 11 ch : 100€
  • Puissance entre 12 et 14 ch : 300€
  • Puissance supérieure à 14 ch : 1000€

Notez que l’impôt est augmenté d’un dixième par an, ce qui depuis le début de la première inscription . Cela signifie qu’un véhicule de 16 CV immatriculé pour la première fois il y a 7 ans sera imposé au montant de 300€ au lieu de 1000€.

La quantité de malus écologique est automatiquement ajoutée aux frais d’inscription pendant la procédure sur le site Web de l’ANS.

Taxe annuelle sur les véhicules les plus polluants :

Cette taxe de 160 EUR, autorisée à partir de 2009, s’applique aux véhicules les plus polluants immatriculés à partir de 2009, doit être payée annuellement au moyen d’un document collectif délivré à l’adresse du domicile.

Les voitures particulières et les ramassages d’au moins 5 sièges doivent être affectés si les conditions suivantes sont remplies

 :

  • Véhicule immatriculé en 2009 avec un taux d’émission supérieur à 250 g/km
  • Véhicule immatriculé en 2010 ou 2011 avec un taux d’émission supérieur à 245 g/km
  • Après 2012 véhicule immatriculé dont le taux d’émission est supérieur à 190 g/km

2 — Carte grise/certificat d’immatriculation

Le coût du certificat d’inscription dépend de plusieurs facteurs :

  • Taxe régionale (Y.1)  : Le taux unitaire est déterminé par les régions et dépend ensuite du nombre de chevaux à vapeur (CV) du véhicule. Le montant de la taxe cheval par région est généralement compris entre 30€ et 50€. Il convient également de noter que la plupart des régions offrent une exonération de cette taxe pour l’achat d’un véhicule électrique.
  • Taxe commerciale (Y.2)  : elle ne s’applique qu’aux véhicules utilitaires, qu’ils soient engagés dans le transport de marchandises ou de passagers. Sa hauteur dépend du PTAC du véhicule et varie de 34€ pour un PTAC de moins de 3,5 tonnes à 285€ pour un CTAC de plus de 11 tonnes. Comme Vous n’êtes pas touché par cette taxe pour un particulier.
  • La taxe sur le CO2 (Y.3)  : Elle correspond au malus écologique que nous avons vu plus haut dans cet article.
  • Taxe de gestion (Y.4)  : Il s’agit d’un taux forfaitaire de 4€ qui sera utilisé pour financer les coûts de gestion et de fabrication de la nouvelle carte grise. Votre montant sera allégé pour les véhicules propres.
  • Les frais postaux (Y.5)  : un montant de 2,76€ qui sera utilisé pour envoyer le certificat d’enregistrement chez lui.

=> Le montant total à payer pour la carte grise résulte de l’addition de ces diverses taxes arrondies à l’euro supérieur. La principale source de dépenses pour l’immatriculation de votre véhicule est la taxe régionale, qui coûte en moyenne 300€ pour l’immatriculation d’un véhicule à partir de 7 CV .

3 — contrôle du carburant

Parmi les diverses taxes imposées au secteur automobile, les taxes sur les carburants sont sans aucun doute parmi les plus lucratives. La France est également sur le podium des plus grands contribuables d’Europe, avec une moyenne de 60% de taxes sur le prix du carburant à la pompe. Cependant, certains carburants sont taxés moins que d’autres, comme le GPL, le bioéthanol ou l’électricité.

Quelques solutions pour l’économie de carburant :

  • Choisissez un type de carburant détaxé tel que le GPL ou l’énergie verte
  • Prenez soin de l’écoconduite et limitez l’utilisation de la voiture aux trajets importants
  • Stock étranger

4 — Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Invisible et indolore d’apparence, la TVA est toujours présente dans l’industrie automobile. En moyenne, la France applique 18,5 % de la TVA à l’achat de véhicules ou de pièces détachées et pour les services de réparation . Un calcul salé comparé à d’autres pays, mais moins comparé à l’Allemagne et le taux moyen de TVA de 31,3 % pour cette zone.

La TVA s’applique également aux compagnies d’assurance automobile dont les montants d’impôt variables sont inclus dans les contrats.

Seuls les professionnels peuvent payer la TVA lors de l’achat de véhicules neufs ou d’occasion avec TVA déductible.

5 — Le permis de conduire

Avec un coût moyen de 1800€ et l’un des examens finaux les plus difficiles au monde, l’obtention d’un permis de conduire est un véritable test en France au bénéfice des écoles de conduite et des centres d’examen. Il est également possible de passer le test en tant que candidat gratuit pour un prix d’environ 30€ si vous avez un véhicule approprié. Le conducteur sera alors accordé gratuitement. Après tout, il y avait une taxe régionale avant sur les permis de conduire qui ont été abolis le 1er janvier 2020.

Si le permis de conduire n’est strictement pas une taxe, ses conditions pour l’obtenir sont déterminées par le gouvernement et en tant que telle peut être tout à fait prélevée

6 — Les infractions

dernière source importante de revenus pour l’Etat, les billets distribués sur radars et pendant le contrôle peuvent apporter un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards d’euros chaque année. Ce qui est fort, c’est qu’il existe un moyen très simple d’être exonéré de cette taxe supplémentaire : tout ce que vous devez faire est de respecter les règles de circulation  ! En tant que

Que fait l’Etat français de toutes ses taxes ?

Pour la plupart d’entre eux, ces taxes sont utilisées pour améliorer le réseau routier. Près de 15 milliards d’euros sont investis chaque année pour fermer les routes françaises recevoir et améliorer . Les recettes fiscales seront également utilisées pour la sécurité routière : 3,6 milliards d’euros ont été consacrés à la prévention des risques en 2018. Les taxes financeront également les services publics liés aux automobiles comme les fours. Enfin, une partie de ces recettes permettra de rembourser une partie de la dette de l’Etat français chaque année.

Nous espérons que vous avez aimé cet article et vous pouvez mieux prédire toutes les taxes « cachées » associées à l’immatriculation et à l’utilisation d’un véhicule.

Tout ce que vous avez à faire est de suivre les règles de circulation  ! :

Que fait l’Etat français de toutes ses taxes ?

Pour la plupart d’entre eux, ces taxes sont utilisées pour améliorer le réseau routier. Près de 15 milliards d’euros sont investis chaque année pour soutenir la France routes à entretenir et à améliorer . Les recettes fiscales seront également utilisées pour la sécurité routière : 3,6 milliards d’euros ont été consacrés à la prévention des risques en 2018. Les taxes financeront également les services publics liés aux automobiles comme les fours. Enfin, une partie de ces recettes permettra de rembourser une partie de la dette de l’Etat français chaque année.

Nous espérons que vous avez aimé cet article et qu’avec lui vous aurez toutes les taxes « cachées » associées à l’enregistrement et l’utilisation d’un