Quels sont les types de provisions ?

Tout sur la gestion Provisions pour risques et coûts comptables

A lire aussi : Quel prix pour un Desamiantage ?

Dans le cadre de ses activités, une entreprise est parfois confrontée à des événements qui présentent un risque financier. Le caractère aléatoire de ces événements, tant en termes de montant que de maturité, provoque l’application du principe de précaution lors de l’établissement de votre bilan.

Cela prend la forme de dispositions relatives aux risques et aux redevances. Toutefois, les prérogatives du Plan comptable général et du Code de commerce dans ce domaine doivent être respectées.

A lire également : Quel loyer déclarer aux impôts ?

Nous vous fournissons les principes et les méthodologies qui vous permettent de comprendre les précautions et les coûts des arrangements relatifs aux risques et aux coûts.

Le principe des dispositions relatives aux risques et aux

charges Provisions pour risques et dépenses permettent de prévoir un risque avéré, dont les conséquences entreront en vigueur à la fin de l’exercice comptable.

Ils apparaissent au bilan sous la forme de dettes et augmentent ainsi le passif. Dans le compte de résultat, elles constituent une charge et entraînent donc une diminution du résultat de la société. Étant donné que ces derniers effets ont des effets fiscaux, il peut être utilisé conformément aux règles suivantes :

  • Justifier la « certaine » nature de l’obligation de nommer une dette à long terme envers des tiers. Ce tiers peut être identifié de manière unique (employé, fournisseur, ministère des Finances, etc.) parce que, par exemple, il peut ne pas faire l’objet d’une procédure judiciaire en cours. En outre, le fait que le montant exact et/ou le délai de règlement ne peut être spécifié confirme, accepte de faire une disposition en place une redevance prédéfinie.
  • À la fin de l’exercice comptable, aucune contrepartie de la dette proposée, au moins un montant équivalent.
  • Suggérer une estimation fiable de la détermination. Il est important de pouvoir justifier la probabilité de survenance de la dette et l’estimation de son montant.

Quels sont les types de charges à payer pour les risques et les frais ?

Le plan comptable prévoit plusieurs types de règles. Ces catégories couvrent l’étendue des événements qui peuvent faire l’objet de la répartition du risque prouvé au bilan. Ces risques peuvent résulter d’un choix, d’une décision de l’entité ou d’événements et de circonstances indépendantes de sa volonté.

Provisions pour risques

Cette catégorie comprend les risques, qui sont directement liées aux activités de l’entreprise. Dans ce cas, il est possible d’enregistrer le fait qu’une garantie doit être donnée à un client ou à un client pour anticiper les fluctuations des taux de change des ventes internationales et couvrir les coûts d’un litige découlant d’un litige découlant d’une relation d’affaires.

Dispositions relatives aux pensions et obligations légales

Ce type de disposition affecte les risques liés aux relations contractuelles et juridiques entre l’entreprise et ses employés. Par exemple, les obligations liées aux droits à pension, à l’assurance maladie, etc.

Dispositions relatives à la restructuration

Ils captent les risques associés à la restructuration de l’entreprise, arrêtent l’une des activités de l’entreprise et ferment d’une entité, etc.

Comptes à payer pour les impôts

Ils correspondent à une dette fiscale probable à payer par rapport à l’année en cours, mais les résultats futurs de l’entreprise feront semblant de paiement.

Provisions pour le renouvellement des immobilisations

Celles-ci concernent le renouvellement des immobilisations des opérateurs de service public.

Dispositions pour la charge à répartir en plusieurs exercices

Cette catégorie de provisions permet de répartir les dépenses prévues sur plusieurs années, mais le montant total ne peut être supporté uniquement au cours de l’exercice en cours.

Entrées comptables

Le relevé comptable des provisions pour risques et dépenses est réalisé en deux étapes. La première consiste à déterminer la détermination de la Pour être responsable, le second à reprendre lorsque le différend a été résolu. Néanmoins, le risque peut persister et le niveau de risque doit être réévalué. Par conséquent, un ajustement devrait être effectué.

Établissement de la provision pour l’exercice au cours duquel le risque est comptabilisé

Le montant estimatif de la provision est déterminé comme suit :

Compte de débit pour amortissement et provisions (catégorie 68

Crédit pour quotas (catégorie 15)

Détermination de la provision pour l’année suivant la comptabilisation des risques

Au moment de l’événement, le règlement du montant réel de la dette est enregistré comme suit :

débiter le compte,

Soldes des comptes bancaires.

Une fois la comptabilisation terminée, la provision est remboursée pour le montant initial :

Précaution sur le débit du compte (15e année)

Crédit au compte de transfert pour amortissement et provisions (catégorie 78).

Ajustement de la disposition

Si le montant du risque a augmenté, la différence entre le montant révisé et le montant initial est ajoutée au compte de réserve :

Compte de débit pour amortissement et provisions (catégorie 68)

Crédit pour quotas (catégorie 15)

Si le montant du risque a diminué, la différence entre le montant initial et le montant révisé du compte de réserve est supprimée de la provision initiale :

Pension pour le débitage du compte (classe 15)

Crédit au compte de transfert pour amortissement et provisions (catégorie 78).

L’ utilisation de provisions pour risques et dépenses n’affecte pas le montant des flux de trésorerie de l’entreprise. En fait, ce sont des dépenses dites calculées, par opposition aux dépenses décaissées les dépenses qui résultent d’un paiement effectif. Ces provisions ont une incidence sur le bilan puisqu’elles augmentent le passif. Ils les ont également sur le compte de résultat, car ils ont un impact direct sur le bénéfice ou la perte de l’entreprise. Outre les obligations légales strictes, une attention particulière doit être accordée aux provisions pour risques et prélèvements dans la bonne gestion d’une entreprise.

Tweetesharesave1Sharez34 actions

    • admin

    • Janvier 1,
    • 2014

    répondre Lorem ipsum dolor sit amet, consétetur adipisicing elit, sed do eiusmod incididunt ut labore et dolore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud Exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo konsequat

    • admin

    • 1. Januar 2014

    antworten Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud Exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo konsequat

      • admin

      • Janvier 1, 2014

      répondre Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididune ut labore et dolore et dolore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud Exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo systématiquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Enregistrez mon nom, mon adresse e-mail et mon site Web dans ce navigateur la prochaine fois que je ferai un commentaire.

  • 20 avr. 2020
  • Benoit Mortier

Une lire

aussi

Quelles sont les conséquences d’un compte courant pour les débiteurs

Lire l’article >

Pouvez-vous changer les dates de vacances d’un employé ?

Lire l’article >

Compte personnel pour la prévention de la douleur : mise à jour sur la réforme de 2017

Lire l’article >

Comment maintenir un bon climat social dans votre entreprise ?

Lire l’article >

Revenu salarial obligatoire

Lire l’article >

Procédure de résiliation pour le départ

Lire l’article>

Articles similaires