Qui reçoit la taxe d’habitation en colocation ?

Si un appartement partagé peut très bien se produire au niveau de l’atmosphère, de la gestion du ménage ou de la nourriture, les choses deviennent souvent compliquées lorsque nous parlons de payer la taxe d’appartement à la fin de l’ année. Le partage entre colocataires , surtout si les revenus sont très inégaux, peut être un problème et ruiner la bonne compréhension entre eux. Nous vous donnerons quelques réponses pour le rendre plus clair et éviter ce genre de conflit.

A lire aussi : Comment enlever l'odeur d'humidité dans les serviettes ?

Qui doit payer la taxe d’appartement dans un appartement partagé ?

taxe d’appartement est la taxe payée par toute personne qui occupe un appartement le 1er janvier de l’année fiscale La (propriétaire, locataire ou gratuit). Donc ce sont les colocataires, pas le propriétaire, qui sont censés payer pour ça. Il est calculé sur la valeur locative cadastrale de l’appartement, éventuellement réduites par des déductions (en fonction du revenu de tous les colocataires, des charges à charge, etc.), qui sont ensuite modulées par le taux d’imposition fixé par chaque municipalité. Les étudiants ne sont pas exemptés, mais il existe des exceptions pour certaines catégories de personnes : les personnes handicapées, les veufs/veufs qui ne sont pas soumis à l’ISF, les personnes âgées de plus de 60 ans qui ne sont pas soumises à l’ISF, les personnes handicapées ou handicapées, les résidents d’une chambre d’accueil, les locataires saisonniers, etc.

Pour calculer les déductions éventuelles, les autorités fiscales se réfèrent aux noms figurant dans le contrat de colocation et évaluent leur situation.

A lire aussi : Quel loyer déclarer aux impôts ?

La taxe d’appartement n’est pas personnalisable  : elle est spécifique à l’espace de vie lui-même, indépendamment de la façon dont le paiement est distribué aux colocataires. L’avis de cotisation est envoyé à l’un des colocataires ou à un maximum de deux. C’est ce colocataire qui est officiellement responsable du paiement de la taxe dans les délais, mais il est bien sûr, il est approprié pour tous les colocataires de contribuer, ainsi qu’un abonnement à Internet ou la consommation d’énergie.

Il est donc important que cette personne soit d’accord avec les autres colocataires pour déterminer les conditions de répartition du paiement, qui, bien sûr, doivent être aussi justes que possible. Il est préférable d’en parler à l’avance, idéalement avant de signer le bail ou quand un nouveau venu rejoint le colocataire.

Comment distribuer la taxe d’appartement aux colocataires ?

Le centre fiscal (CDI) ne donne pas de détails sur le calcul de la taxe sur le logement, bien que les situations des colocataires soient parfois très différentes. Il est donc nécessaire de faire une rupture de bonne intelligence :

  • Si chacun des colocataires est financièrement à l’aise ou a un revenu proche, il est plus facile de diviser la taxe unitaire de la même façon.
  • Si certains des colocataires ont une plus précaire situation que d’autres ou même sont exonérés d’impôt (demandez au centre fiscal), il est préférable de préparer le revenu de chaque individu  : si vous divisez le revenu de l’année précédente, divisé par le montant total du revenu, multiplié par 100, vous obtenez pourcentage. Appliquez ce pourcentage au montant de la taxe d’appartement pour déterminer le montant à payer individuellement.

Si un colocataire arrive dans l’appartement au cours de l’année, par exemple, en mars, les autres colocataires peuvent être tentés de lui demander de payer sa part de la taxe d’appartement, qui est égale au temps d’occupation. Il faut supposer que la personne est généralement déjà obligée de payer l’impôt à son ancien domicile, qu’il occupe jusqu’au 1er janvier. Ce n’est donc pas nécessairement une bonne idée, même si elle est de retour, il n’y a pas de règle définie. Dans ce cas, par conséquent, il serait logique de se tourner vers le colocataire qui avait précédemment occupé l’appartement.

Pour en savoir plus sur l’allocation financière générale à un colocataire, lisez notre guide de colocation.