4 précautions pour céder un immobilier en toute sécurité en Bretagne !

Vendre un bien immobilier peut intervenir à tout moment et pour diverses raisons. Quel que soit le moment où la vente intervient, il est important que vous puissiez trouver un preneur, faire un profit avantageux lors de la vente et éviter les représailles juridiques après la vente. Pour céder en toute sécurité votre bien immobilier, voici 5 précautions qui peuvent vous être utiles.

Mettre l’immobilier en bonne condition

Avant la vente de votre immobilier, vous pouvez d’abord procéder à son réaménagement. Un aménagement de votre appartement augmente en effet sa valeur marchande d’une part et vous ouvre vos possibilités de trouver plus rapidement un preneur d’autre part.

Lire également : Les avantages de l'investissement immobilier en Bretagne pour les investisseurs

Pour ce faire, vous pouvez procéder à l’état des lieux de l’appartement et surtout porter une attention particulière aux conduits de la maison qui peuvent être souvent les lieux oubliés d’une maison. Au besoin, Les Ramoneurs Bretons peuvent vous aider à débistrer les canaux avant la visite de n’importe quel client potentiel.

Réussir l’estimation de votre bien immobilier

Vous pouvez faire appel à un professionnel pour vous aider à définir la valeur marchande de votre bien immobilier en fonction de sa situation géographique, de son architecture et de son état d’entretien au moment de la vente. L’estimation de la valeur marchande de votre bien immobilier est si importante qu’elle définit le profit que vous allez tirer de la vente. En effet, un bien surestimé fait fuir les preneurs et un bien sous-estimé désavantage le vendeur.

A voir aussi : Comment se forme le salpêtre ?

Si par ailleurs, vous baissez totalement le prix de vente de votre bien immobilier pour faire un bon marché, vous pouvez encore risquer un redressement fiscal. Pour ce faire, vous êtes tenu de vous renseigner sur la valeur réelle de votre immobilier.

Faire les diagnostics immobiliers nécessaires

Les diagnostics immobiliers vous mettent à l’abri des situations conflictuelles avec l’acheteur après la vente. Vous pouvez donc faire appel à une agence de diagnostic immobilier en Bretagne pour vous fournir des documents certifiés.

Cet examen prend en compte entre autres l’état amiante, le plomb, l’audit énergétique, etc. Le diagnostic vous renseigne aussi sur les vices que cache votre appartement afin que sa valeur marchande soit bien justifiée face au client.

Lorsque ces documents se joignent à l’acte de vente, vous êtes à l’abri de poursuite judiciaire de la part du client si ce dernier découvre des vices non avérés lors du diagnostic. Si par contre le diagnostic immobilier n’est pas fait, le client peut considérer que vous lui avez fait une vente de mauvaise foi en lui cachant certains défauts de l’appartement.

Apprêtez les documents administratifs

Vous avez enfin à apprêter les documents administratifs nécessaires à la vente. Pensez notamment à la taxe foncière, au titre de propriété, au relevé de charge de copropriété qui sont à rendre à un notaire. Cette remise est par ailleurs indispensable avant toute signature de compromis de vente.

Pour que votre vente ait une valeur juridique approuvée, vous pouvez aussi choisir un notaire qui vous rédige par lui-même le compromis de vente. C’est une précaution qui vous aidera à respecter les protocoles juridiques d’un compromis de vente.

Articles similaires