ETF ou CFD, quelles différences ?

Tablette avec trading

Ce sont les produits dérivés qui ont rendu les activités du trading plus accessibles, surtout aux particuliers. Parmi les plus populaires, on retrouve principalement les ETF et les CFD. Pour mieux les cerner avant de vous lancer dans les activités boursières, nous allons vous donner quelques informations à propos de ces deux actifs dérivés.

Les points communs entre l’ETF et le CFD

L’ETF ou le CFD sont des produits dérivés que tout le monde peut échanger sur les sites de trading comme celui de Saxo banque. Ils permettent de reproduire les variations du cours d’un actif sous-jacent comme un indice, une action ou une devise. Ce sont surtout les ETF et les CFD indiciels qui sont les plus négociés. En effet, ce sont les actifs les moins volatils.

A découvrir également : Comment retrouver le numéro de sa carte bancaire ?

La spécificité des ETF

Les ETF, ou Exchange Traded Funds, sont des organismes de placement cotés en bourse. Ces organismes sont détenteurs des actifs sous-jacents qu’ils sectionnent et remettent ensuite sur le marché sous le nom d’ETF. Par exemple, un organisme comme Lyxor en France dispose d’actions du CAC 40 ou des 40 meilleures entreprises françaises. Lyxor remet alors sur le marché des actifs Lyxor CAC 40 ETF, qui répliquent l’indice boursier français CAC 40, que ce soit à la hausse ou à la baisse. De cette manière, les actifs sont plus accessibles aux clients qui devaient dépenser une fortune pour une action réelle du CAC 40.

L’avantage des ETF est la simplicité. La réplication par rapport à l’actif sous-jacent est d’une grande précision. Généralement, les market maker d’ETF ne cherchent pas à influencer le cours de l’actif sous-jacent.

A voir aussi : Les meilleures astuces pour faire des économies au quotidien en Bretagne

La spécificité des CFD

Les CFD ou Contracts For Difference sont différents des ETF, surtout parce que l’investisseur ne détient pas réellement les actifs sous-jacents. Il ne fait que parier sur l’évolution des cours de l’actif, à la hausse ou à la baisse. Ce contrat se fait grâce au système de la vente à découvert. Une telle vente suit la logique suivante : l’investisseur emprunte, il vend, puis rachète avant de rendre l’actif à son propriétaire initial. Si, entre-temps, la valeur de l’actif a baissé, il s’en sort gagnant. En revanche, si cette valeur a augmenté, il s’en sort perdant.

L’autre particularité des CFD, c’est l’effet de levier important. L’investisseur n’est pas obligé de détenir le montant correspondant à la valeur de l’actif. Il n’est obligé de n’en détenir qu’une partie, correspondant par exemple à la marge qu’il pourrait perdre à la revente. C’est surtout cet aspect qui a fait la popularité des CFD.

Les avantages et les risques de l’investissement en ETF

Investir dans un ETF comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, ces produits sont très simples à comprendre et accessibles à tous les investisseurs grâce à leur coût relativement bas et leur liquidité élevée. Ils permettent de diversifier son portefeuille sans avoir besoin d’acheter directement des actions individuelles.

L’investisseur peut acheter ou vendre des parts d’un ETF en temps réel pendant les heures boursières normales, ce qui est pratique pour ceux qui souhaitent adopter une stratégie active sur le marché.

Il faut noter qu’il y a des risques associés aux investissements dans les ETF. En raison du fait que la valeur d’un ETF est liée aux actifs sous-jacents qu’il suit, sa performance sera affectée par toute variation défavorable du marché. Si le secteur représenté par l’ETF se porte mal ou si certaines entreprises sous-jacentes ne génèrent pas autant de bénéfices que prévu, cela aura un impact négatif sur la performance globale de l’ETF.

Il existe aussi certains risques liés à la structure même des fonds indiciels cotés. Par exemple, si un grand nombre d’investisseurs décident simultanément de vendre leurs parts dans un fonds spécifique suite à une baisse importante du marché (ce qu’on appelle une vente massive), cela pourrait causer un déséquilibre entre l’offre et la demande entraînant ainsi une chute significative du prix des parts.

Les avantages et les risques de l’investissement en CFD

Les Contrats pour la Différence (CFD) sont un autre instrument financier populaire sur les marchés. Contrairement aux ETF, les CFD permettent aux investisseurs de parier sur l’évolution des prix d’un actif spécifique sans avoir à l’acheter physiquement.

L’un des principaux avantages des CFD est leur flexibilité. Les traders peuvent utiliser ces produits financiers pour spéculer sur une grande variété de marchés, tels que les devises, les actions ou encore les matières premières. Contrairement aux ETF qui nécessitent souvent un dépôt initial important, il faut bien comprendre les caractéristiques des CFD avant d’investir. Il faut savoir qu’il y a des frais associés au trading (par exemple, le spread) qui réduisent votre rentabilité potentielle. Il faut faire attention aux arnaques en ligne et aux fournisseurs peu fiables ou non régulés.

Il faut prendre le temps d’étudier chaque option avec soin avant de décider où investir son argent. Les ETF offrent une option plus sûre pour les investissements à long terme tandis que les CFD conviennent mieux aux traders actifs cherchant un potentiel plus élevé de gains rapides • mais aussi soumis à davantage de risques financiers.

Articles similaires