Les automatismes à acquérir pour bien apprendre à conduire

La plupart du temps, l’apprentissage de la conduite d’un véhicule est vu par de nombreuses personnes comme une pratique purement technique. Pourtant, la réalité est différente. En effet, le but d’un permis de conduire n’est pas juste de savoir conduire.

L’intérêt de celui-ci est de bien savoir conduire pour éviter tout incident. Par ailleurs, le candidat au permis de conduire doit apprendre des leçons dont certaines sont de véritables fondamentaux de la conduite. Dans le présent guide, quelques-uns de ces automatismes à connaître vous sont présentés.

A lire également : 4 véhicules Nissan qui font la fierté de la marque

Savoir observer

Dès leurs premières leçons de conduite, que ce soit avec une auto école en ligne ou dans les centres dédiés, il est recommandé aux candidats de s’appliquer et d’assimiler les règles de conduite. Cet exercice leur permet de bien cerner les fondamentaux de la conduite d’un véhicule tels que l’observation. Examiner votre environnement depuis l’habitacle d’un véhicule demande une certaine technique et de l’expérience. Cela fait partie des critères d’évaluation des candidats. Ils seront en effet jugés sur la base de leurs actions et de leurs manœuvres.

En général, il existe deux niveaux de vision couvrants chacun un champ plus ou moins large :

Lire également : Quel avantage à acheter sa voiture en ligne ?

Le champ de vision périphérique

Le champ de vision périphérique est la sphère la plus large qui est généralement à 180 ° lorsque le véhicule est à l’arrêt. Il a pour but de permettre au conducteur de capter et de repérer les mouvements autour du véhicule. En réalité, c’est lui qui envoie le signal au cerveau une fois un obstacle repéré.

Le champ de vision central

Le champ de vision central de son côté est la sphère de vision la plus ciblée. En dehors du premier, il est très utile surtout pour identifier les indices. Cela permet donc au conducteur de bien adapter son comportement routier.

Savoir anticiper et réagir

Un autre automatisme à acquérir, pour apprendre à conduire, est de savoir anticiper et de réagir. En effet, un conducteur doit avoir le sens de l’anticipation sur des événements à venir surtout lorsqu’il conduit. Le dépassement est par excellence l’exemple le plus concret dans ce cas. En tant qu’usager, vous devez vous assurer de tout éventuel risque ou phénomène susceptible de se produire avant un dépassement. Pour cela, vous devez systématiquement vous assurer d’avoir une bonne visibilité vers l’avant et qu’un autre usager n’est pas en train de faire la même manœuvre que vous.

Comme réaction, un conducteur peut agir de trois façons sur son véhicule. Il peut :

  • Changer de trajectoire, en cas de surprise ;
  • Modifier son allure pour anticiper les situations à risque ;
  • Avertir les autres usagers de la route à l’aide des avertisseurs lumineux et sonores de sa voiture.

Avant tout, il est conseillé que le conducteur soit absolument sûr de l’état mécanique de sa voiture. Cela lui permet de changer de trajectoire sans être un danger pour lui-même et pour les autres usagers.

Savoir analyser les situations

Un conducteur doit avoir le réflexe et la capacité de bien analyser chaque situation qui se présente. Il doit donc faire preuve de lucidité et de concentration afin de noter les risques éventuels avec efficacité. Aussi, pour bien analyser les situations, le conducteur doit avoir la capacité de classer les risques détectés en fonction de leur dangerosité et leur imminence. Cela lui permettra d’apporter à chaque situation, des réponses ou solutions idéales.

Comprendre comment tenir le volant

Dans le but de bien maîtriser son véhicule, il est important pour tout conducteur de connaître ou comprendre comment il doit tenir son volant. La maîtrise d’un tel geste est importante, car elle fait partie des fondamentaux de la conduite. Cette notion permet non seulement de gérer la trajectoire d’une voiture, mais aussi d’éviter toute collision avec d’autres usagers. Pour cela, il est recommandé que tous les usagers de la route vérifient systématiquement les réglages de cet élément. Et procéder à des ajustements si cela est nécessaire.

Ajuster son allure

En dehors des différents fondamentaux, pour une bonne conduite, cités plus haut, la notion de savoir ajuster votre allure est l’une des maîtrises nécessaires à acquérir. Avoir connaissance de cette notion est un détail très important pour bien réagir rapidement tout en gardant le contrôle sur votre véhicule par exemple lorsque la météo annonce du mauvais temps ou lorsque vous faites face à un ralentissement inattendu. En d’autres termes, si vous maîtrisez parfaitement ce concept, lorsqu’un événement inattendu survient, vous aurez la capacité de réagir convenablement pour éviter les accidents de la route.

Articles similaires