Comment appelle-t-on l’oculiste ?

L’oculiste est un spécialiste des yeux.  C’est un professionnel qui s’occupe de la structure de l’œil, de son fonctionnement et des maladies et/ou anomalies qui le touchent. Le métier d’oculiste est bien connu du public, mais certaines personnes y rencontrent quelques points d’ombre. Trouvez dans cet article, quelques informations sur l’oculiste.

Qu’est-ce que l’oculiste ?

Appelé aujourd’hui ophtalmologiste, oculiste est un professionnel de la santé visuelle. Diplômé en ophtalmologie après au moins dix ans d’études de médecine, l’oculiste est le médecin spécialiste de la vue. Il s’occupe du traitement des maladies de l’œil ainsi que les affections de la vision.

A découvrir également : C'est quoi une Otospongiose ?

Afin de détecter les anomalies du système optique, le professionnel de santé passe par divers examens indiqués dans le bilan  ophtalmo. Par exemple, la mesure de l’acuité visuelle aide à détecter une myopie, une presbytie ou encore un astigmatisme et à vérifier si la prescription de correction (lentilles ou lunettes) est la seule solution.

En fonction de la santé et l’âge du patient, l’oculiste peut aussi pratiquer un fond d’œil. C’est un examen qui consiste à observer, par la pupille, les structures internes de l’œil (le nerf optique, le vitré, etc.). Il permet de détecter plusieurs affections telles que des tumeurs de la rétine, des lésions de la rétine provoquées par la myopie, etc.

A découvrir également : Comment faire pour dégonfler ses yeux ?

L’oculiste, ou ophtalmologiste, fait aussi la mesure de la tension oculaire. Il s’agit d’un examen indispensable au dépistage puis à la prise en charge des affections telles que le glaucome. Le spécialiste examine également les champs visuels, une étape aussi utile au diagnostic et au suivi de plusieurs maladies comme l’hypertension intraoculaire, la DMLA, les neuropathies, etc.

Pour finir, l’oculiste a également des compétences chirurgicales. En effet, c’est lui qui fait les interventions telles que celles du glaucome, de la rétinopathie ou encore de la cataracte.

Quels sont les risques au cours de la consultation d’un oculiste ?

La consultation chez un oculiste n’a pas de risques particuliers pour le malade. Mais si le professionnel de santé doit pratiquer un acte chirurgical, quelques complications sont possibles. Et, c’est son rôle de bien vous les expliquer.

Quand consulter un oculiste ?

L’oculiste s’intéresse à plusieurs affections, dont principalement :

  •       Un glaucome ;
  •       Un défaut de vision (presbytie, myopie, etc.) ;
  •       Une cataracte ;
  •       Une rétinopathie diabétique ;
  •       Un décollement de la rétine ;
  •       Etc.

C’est l’oculiste qui prescrit les verres correcteurs adaptés, selon la pathologie du malade.

Il existe des maladies reconnues comme capables d’impacter le fonctionnement et l’intégrité de l’œil. Il s’agit par exemple de :

  •       Diabète ;
  •       Certains rhumatismes ;
  •       Hypertension artérielle ;
  •       Etc.

Comment devenir oculiste ?

Les formations diffèrent d’un pays à un autre.

La formation pour devenir oculiste en France

Pour devenir oculiste, le médecin étudiant doit avoir un Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) d’ophtalmologie. En fait, il doit d’abord, après son BAC, faire six années à la faculté de médecine. À la fin des six années, les étudiants sont soumis aux épreuves classantes nationales pour avoir accès à l’internat. Selon leur classement, ils pourront sélectionner leur spécialité ainsi que leur lieu d’exercice.

L’internat en ophtalmo, au terme duquel le médecin étudiant obtient son DES en ophtalmo, dure cinq ans.

Pour finir, avant d’exercer et porter l’appellation de docteur, l’étudiant doit également soutenir une thèse de recherche.

La formation pour devenir oculiste au Québec

Pour devenir oculiste au Québec, après les études collégiales, l’étudiant médecin doit d’abord faire un doctorat de 1 cycle en médecine, d’une durée de 4-5 années. Cette durée peut être avec ou sans une année préparatoire à la médecine pour les élèves admis avec formation universitaire jugée insuffisante en sciences biologiques fondamentales. Par la suite, l’étudiant doit se spécialiser en suivant une résidence en ophtalmo, durant cinq ans.

Quel est le coût d’une consultation chez l’oculiste ?

Le prix pour une consultation chez un oculiste de secteur 1 est de 30 €.

Lorsque la consultation est une prescription d’un médecin traitant, en France, l’Assurance maladie la prend en charge. Au Québec, c’est la Régie de l’assurance maladie du Québec qui s’en occupe.

Articles similaires