Quel moteur choisir pour le Duster ?

La procédure d’homologation WLTP exigeait que les constructeurs vérifient complètement leurs pagaies de moteur. Chantier de construction étendu. Renault a relevé le défi grâce à la dernière génération de moteurs essence TCe FAP et de moteurs diesel Blue DCI.

Du côté essence, le bloc 1.3 TCE FAP est le résultat d’un développement conjoint entre Renault-Nissan-Mitsubishi et son partenaire Daimler. Ce moteur est produit dans cinq usines à travers le monde (Espagne, Royaume-Uni, Allemagne et Chine) et devrait représenter plus d’un million d’unités par an. Il s’agit déjà d’un pilier de la stratégie de l’Alliance qui consiste à s’adapter à un marché de plus en plus important de l’essence, y compris les entreprises, les sociétés de crédit-bail et les municipalités. La 1.3 TCe FAP équipera de nombreux modèles de la série Renault : MEGANE, SCENIC, KADJAR et plus tard CAPTUR de 130 et 150 ch.

A lire également : Comment fonctionne la location de courte durée ?

« Renault a développé de nouveaux moteurs qui soutiennent le cycle WLTP dans la mesure des Émissions. Les nouveaux moteurs à essence TCe FAP sont équipés d’un filtre à particules intégré tel que le diesel. Grâce à ces innovations technologiques, les véhicules développent plus de puissance et de couple et offrent un meilleur confort de conduite. » Julien Mottier

, Responsable Véhicule Privé pour les Entreprises

A lire en complément : Quel avantage à acheter sa voiture en ligne ?

Ce moteur répond aux normes de qualité les plus élevées, car il a été développé selon les deux exigences de l’Allianz et Daimler. Il a été étudié et développé depuis quatre ans, tandis que les ingénieurs ont subi les pires tests pour garantir un niveau supérieur à la moyenne de fiabilité et de durabilité. Ce 1.3 TCE FAP a passé 40 000 heures sur la table moteur et en simulation, près de 14 ans de fonctionnement à une vitesse de 8 heures par jour. Elle a également subi 300 000 km de tests de validation dans des conditions extrêmes (vague de chaleur, grand froid, sécheresse, humidité élevée, etc.). Pour obtenir le Augmenter la fiabilité et réduire les coûts de maintenance à long terme, le FAP 1.3 TCe bénéficie d’une chaîne et non d’un système d’écriture de courroie.

Trois niveaux de puissance

Le FAP 1.3 TCe est disponible en trois niveaux de puissance (115, 140 et 160 ch) et peut être combiné avec une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique à double embrayage EDC à 7 rapports (TCe 140 et 160 ch seulement). Par rapport au moteur précédent de 1,2 TCE, le 1,3 TCE-FAP offre une puissance accrue (jusqu’à 160 ch), un couple plus élevé (jusqu’à 17 %) et donc un permis de conduire permanent. Avec des accélérations plus ouvertes et des répétitions plus puissantes à basse vitesse.

Ce résultat est le résultat des travaux les plus avancés sur le moteur au degré d’injection, chambre de combustion, réduction du frottement ou optimisation de la charge. A titre de comparaison : Le 1.3 TCe FAP 115 ch a un couple supplémentaire de 30 Nm par rapport à l’ancien 1,2 TCe de la même puissance ( 16%). Alors que la version TCe FAP de 140 ch gagne 10 ch et 35 Nm ( 17%). Et cette performance croissante n’entrave en rien le bilan énergétique.

Le PAF a adopté

L’ élaboration de normes de lutte contre la pollution a également nécessité l’introduction d’un filtre à particules (DPF) sur le nouveau 1,3 tCe, mais aussi dans toute la gamme TCE. Tous les moteurs essence et diesel Renault bénéficient désormais de cet équipement, qui neutralise les particules fines et brûle ensuite la suie accumulée. Et afin d’éviter les problèmes de contamination du FAP, Renault a développé une technologie de combustion spécifique au système, indépendamment de l’utilisation du véhicule. Avec des moteurs propres de bout en bout.

Une nouvelle ère pour Blue DCi

diesel Ne disent plus dCi, mais Blue dCi : les moteurs diesel Renault du Groupe évoluent pour répondre au cycle WLTP et offrir plus d’efficacité et de propreté. Ils comprennent la technologie de nettoyage pour la réduction catalytique sélective (SCR) avec injection AdBlue – un liquide à base d’urée. C’est la solution la plus efficace pour le post-traitement des NOx (oxydes d’azote). Ce système de nettoyage « nettoie » littéralement les gaz d’échappement en réduisant les rejets de NOx et en éliminant presque toutes les particules fines. Tout cela sans aucun impact sur les performances.

Le système SCR intègre le catalyseur d’oxydation sur le tuyau d’échappement. Plus précisément, les NOx se convertissent en azote et en vapeur d’eau inoffensifs. La technologie SCR, déjà mise en œuvre dans les services publics du Groupe Renault, est le nouveau diesel 1.5 DCI (95 et 115 ch), 1.7 dCi (120 et 150 ch) et 2.0 dCi (160 et 200 ch). Le Dacia Duster a été le premier VP, qui a bénéficié en juin dernier dans ses versions 1.5 Blue dCi (95 ou 115 ch). Nous trouvons également le Blue dCi 2.0 en 160 et 200 ch sur TALISMAN et ESPACE. Et ces moteurs Blue DCi sont progressivement utilisés dans toute la gamme Renault, de MEGANE à SCENIC en passant par Parkadjar.