Utilisation et interprétation de l’indicateur ROC en analyse technique de trading

Le ROC, ou Rate of Change, est un indicateur technique très utilisé par les traders et les investisseurs pour identifier les tendances du marché et anticiper des retournements. Le principe du ROC est de comparer la valeur d’un actif à deux moments différents dans le temps afin de calculer le rapport entre ces valeurs.

La formule du ROC et sa relation avec le momentum

Si le momentum est un indicateur qui soustrait simplement 2 prix éloignés d’une certaine période, le ROC calcule un ratio. Les résultats diffèrent en valeur absolue, mais les courbes sont strictement identiques, c’est essentiellement une question de goût. La formule du ROC est la suivante :

A lire aussi : Numéro service client : comment être sûr de ne pas se faire avoir ?

ROC = (Prix(i) / Prix(i-n)) * 100

Où Prix(i) représente le prix à la date i et n représente la période étudiée. Dans la formulation standard, la période utilisée est généralement de 12 jours. Ainsi, si la valeur d’un actif augmente de 10% au cours de la période de calcul, le ROC affichera alors 110.

A découvrir également : Qu’est-ce que l’assurance IARD ?

Bien que nous ayons discuté de calculs basés sur les prix depuis le début, il est important de noter que le ROC peut également être calculé sur les volumes, que ce soit pour investir dans les OPCVM ou tout autre instrument financier. Dans le cas du volume, le principe de calcul est strictement identique ; on calcule simplement un rapport entre le volume de 2 jours de négociation au lieu de se baser sur le prix de clôture.

Interprétation et utilisation du ROC

Pour illustrer l’utilisation du ROC, considérons l’évolution du CAC 40 ainsi que l’indicateur ROC pour une période de 12 jours. Lorsque ROC a une valeur de 100, cela signifie que l’actif étudié n’a pas changé de valeur pendant 12 jours ; le prix d’aujourd’hui est égal à celui d’il y a 12 jours, notre durée de la période de calcul.

Cette utilisation sera en réalité préférée avec le ROC pour identifier des situations de tension sur les prix. Pour notre exemple concernant le CAC 40, le ROC fonctionne parfaitement pour détecter les sous-évaluations de l’indice. Ainsi, chaque fois que le ROC tombe en dessous du niveau 90, il y a généralement un rebond qui suit.

Deux modes d’utilisation distincts et complémentaires

Concernant l’utilisation du ROC, deux modes se distinguent et se complètent. D’une part, la recherche de de divergences consiste à identifier des écarts entre l’évolution des prix d’un actif et celle de l’indicateur ROC. L’identification de ces divergences peut permettre d’anticiper des retournements de tendance.

D’autre part, la stratégie basée sur les zones de surachat et de survente implique l’utilisation du ROC pour déterminer si un actif est suracheté ou survendu en fonction d’une plage de valeurs prédéfinies. En conclusion, le ROC est un indicateur technique utile qui peut être utilisé avec succès pour détecter des opportunités sur le marché et optimiser votre stratégie d’investissement. Que vous choisissiez de l’utiliser seul ou en combinaison avec d’autres indicateurs, il est essentiel de maîtriser son interprétation et ses nuances avant de l’intégrer à vos outils d’analyse.

Articles similaires